Icone AddictoCentre

Dispositif d’appui régional

Organisation du dispositif d’appui

Chefs de projet | Chargée de mission AddictoCentre | FRAPS | Commissions et réunions

Contexte de sa création

Suite à diverses interrogations et à l’audit de l’Inspection générale de l’administration sur le réseau des CIRDD (Centres d’information régionaux sur les drogues et les dépendances) dans dix régions, la MILDECA a souhaité rénover le système actuel afin de généraliser sur l’ensemble des régions un dispositif d’appui interministériel répondant aux attentes des Chefs de projet régionaux chargés de la lutte contre la drogue et la toxicomanie et à celles des acteurs institutionnels locaux.

Une consultation a été ouverte en Région Centre courant 2009 par la Préfecture de Région sur la base du cahier des charges élaboré par la MILDECA et qui a pour objectif ciblé de répondre aux attentes du chef de projet, des directeurs de cabinet des préfets de département ainsi qu’aux acteurs institutionnels locaux investis dans la prévention des drogues et des toxicomanies.
En région Centre, le dispositif d’appui a débuté son activité fin avril 2010.

Rôles des acteurs du dispositif d’appui

Ce dispositif d’appui a pour objectif de faciliter la mise en oeuvre déconcentrée d’une politique prioritaire de prévention globale permettant d’éviter durablement les entrées en consommation de drogues illicites et les abus d’alcool.

Chefs de projet Les priorités du plan gouvernemental définies au niveau national sont relayées au niveau territorial par les chefs de projet « drogues et dépendances » nommés, dans chaque département, majoritairement parmi les directeurs de cabinet des préfets.

Par ailleurs, le chef de projet du département chef lieu de région assure la mise en cohérence avec les schémas régionaux existants.

La circulaire conjointe MILDECAT/Intérieur du 23 Novembre 2004 fixe les grandes lignes de leur mission.

Les chefs de projets coordonnent sous l’autorité du préfet, les actions des services déconcentrés sur l’ensemble du champ des drogues. Ils réunissent à cet effet régulièrement le comité de pilotage départemental qui est le lieu principal d’animation de la politique publique.

Il est demandé à chaque chef de projet d’élaborer un programme départemental pluriannuel et interministériel fixant les axes prioritaires à mettre en oeuvre dans chaque département au regard des orientations du plan gouvernemental et du contexte local.

Ces plans sont assortis chaque année d’un programme d’actions qui doivent concerner les 3 volets de la politique publique (prévention, prise en charge, application de la loi et lutte contre le trafic). Une délégation annuelle de crédits de la MILDECA permet ainsi aux chefs de projet de donner aux services déconcentrés les outils communs d’information, de communication et de connaissances nécessaires à leur action de lutte contre la drogue. Il leur appartient notamment dans ce cadre, de conduire des projets interministériels rassemblant les services déconcentrés autour d’objectifs communs tels que des formations interministérielles sur la question des drogues, des outils de prévention et de communication, des études interdisciplinaires etc. (extrait www.drogues.gouv.fr)

(haut de pages)

Chargée de mission AddictoCentre Employée par AddictoCentre, elle est placée sous l’autorité directe du chef de projet MILDECA régional afin de l’aider et d’aider les chefs de projet départementaux à relayer sur tout le territoire la stratégie de prévention de la MILDECA. Elle assure sur l’ensemble du territoire régional, la mise en oeuvre du dispositif d’appui par une aide au diagnostic local, un appui méthodologique, un relais d’information.

Plusieurs finalités :

  • faciliter la prise de décision du chef de projet régional et des chefs de projet départementaux
  • veiller à l’application des directives et préconisations en fonction de l’évolution du dispositif
  • assurer le suivi des projets mis en oeuvre dans ce cadre,
  • assurer, en lien avec AddictoCentre, l’organisation et l’animation de groupes de travail (CPro)

 

(haut de pages)

AddictoCentre Fort de son réseau partenarial, de son expérience et de son implication majeure dans le champ des usages de drogues et des dépendances, le Groupement AddictoCentre apporte au dispositif d’appui son expertise en addictologie ainsi qu’un soutien technique dans la préparation des travaux, des analyses et synthèses réalisés par la chargée de mission.

(haut de pages)

FRAPS Dans le cadre du dispositif d’appui, la FRAPS en tant que porteur du pôle de compétence en promotion de la santé a signé une convention avec AddictoCentre. Elle est chargée du recueil de données locales sur la consommation et l’usage des drogues et lui apporte ses compétences en matière d’analyse. Elle est chargée également de recenser les études et actions de prévention et de promotion de la santé réalisées en région Centre dans le domaine de l’addictologie. Elle contribue à la construction d’indicateurs de suivi et d’efficacité pertinents pour permettre aux chefs de projet départementaux d’évaluer les projets financés par la Mildt. Elle apporte également ses compétences en termes de conseil en communication.

(haut de pages)

Commissions et réunions

• Commission régionale de suivi La commission régionale de suivi a vocation à établir les priorités à long terme du dispositif d’appui sur le plan stratégique. Sous l’égide du chef de projet régional, elle réunit les chefs de projets départementaux ainsi que la chargée de mission et permet le recueil de leurs attentes. • Comité de prospective thématique (CPro thématique) Organisé à l’initiative de la chargée de mission, le CPro thématique s’inscrit davantage sur le moyen terme. Il vise à mettre en oeuvre les travaux du dispositif d’appui et réunit la FRAPS, AddictoCentre, les acteurs départementaux en addictologie, les représentants interministériels en région Centre (Education Nationale, Jeunesse et Sport et Cohésion Sociale, Police, Gendarmerie, Douanes, Justice, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Santé, Emploi) ainsi que les représentants des chefs de projet départementaux. • Comité de prospective restreint Ce comité réunissant la chargée de mission, la FRAPS et AddictoCentre, il tend à répondre aux besoins techniques et méthodologiques du dispositif d’appui sur le court terme et à la mise en oeuvre pratique des orientations politiques du chef de projet régional et des chefs de projet départementaux.